Laurent Letaut

LA VILLE NOUVELLE

 

 

 

Voyage à Cergy 

 

Le crépuscule arrive
Sur cette ville nouvelle
 
 
 
Tout est terne malgré les lumières artificielles
 
L’architecture témoigne de cet anachronisme
Où la cupidité remplace le réalisme
 
Regardant les rangs de droite qui forment les rues
On peut voir l’alignement des feux tricolores
Qui dans la pénombre ambiante
influence la vue par l’éclat des couleurs
Qui marquent leurs abords

 

 

 
 
 
 
 
 
Ces blocs d’immeubles dont les contours gris se devinent
Quand la façade a quelques points qui s’illuminent
 
Parce que des quidams ont oublié leurs persiennes
Vivant dans leurs paradoxales tombes aériennes
 
 

 
 
 
 

 
 

Sur les avenues il y a parfois tant de voitures
Que la lueur de leurs phares forment
Une grosse rature
 
Sur ce paysage pourtant déjà pathétique
Où le terme urbain n’a plus qu’une seule sémantique
La nature est rappelée par quelques arbres
Cultivés çà et là dans des bacs en marbre
 
Les anciens paysages ne sont que souvenirs
Des toiles impressionnistes 
Qui les font resurgir 

 
 
 
 
Cette ville qui fut jadis un havre de paix
N’est plus qu’un amas de béton gris désormais
 
Il est loin le temps des terrasses pleines d’absinthe
Où on pouvait voir s’écouler les heures sans crainte
 
 
 

 

 

Laurent Letaut

 

 

 

 

Derrière l’habit froid du métier qu’exerce chaque jour Laurent, mais pour lequel il est passionné, se dissimule un être sensible, et plein d’énergie.

Ses textes expriment ce qu’il ressent, et les mots qu’il utilise pour s’adresser au lecteur, nous permettent de partager son univers.

La poésie est une autre manière de voyager, et celle de Laurent Letaut nous emmène ici dans cette ville de Cergy, où il a eu la possibilité de porter un regard paradoxal, car sévère mais empli de tendresse.

 

 

 

 

Il a publié deux livres, disponibles (liens affiliés) :

LES ARMES DE MES FRERES D’ÂME⊃

Pensées Pour Panser⊃

 

Son poème La ville Nouvelle est issue de ses enregistrements vidéos, ou dont il a eu l’occasion de présenter en public. 

 

 

F. H

F. H

Après avoir exercé diverses activités à l'identité judiciaire, j'ai lu la Semaine de 4 heures : une révélation qui m'a incité à développer des compétences sur le web, et à apprendre l'autonomie. En attendant de voyager, j'écris par passion sur différents pays, dans lesquels je souhaite me rendre.
F. H